« Faire cotiser le capital comme le travail » ? Retour sur les revendications de la mobilisation contre la réforme des retraites

par Bernard Friot

Les notes de l’IES – n°18 – janvier 2011

 

Les participants à la récente mobilisation contre la réforme des retraites ont souvent appelé de leurs vœux un prélèvement sur les profits pour financer les retraites. Dans cette Note, Bernard Friot reprend les analyses développées dans son livre, L’enjeu des retraites, et montre que cette revendication passe à côté du véritable enjeu de la mobilisation. Elle ignore, en effet, le potentiel émancipateur de la cotisation sociale. En partant de cette critique, l’auteur envisage la destruction du marché du travail et du marché du capital à travers une extension du montant et du champ de la cotisation sociale.

Télécharger la Note de l’IES n°18