La proposition de réforme de la syndicalisation aux États‐Unis : un nouveau souffle pour le salariat américain ?

par Lucy apRoberts et Maud Simonet

Les notes de l’IES – n°5- juin-juillet 2009

 

Aux États‐Unis, une grande partie des droits des travailleurs dépendent des accords d’entreprise négociés par les syndicats. La syndicalisation est donc un enjeu majeur de la réalité salariale
américaine. Cette syndicalisation a pour spécificité d’être collective et non individuelle.
Cela implique une procédure électorale qui met en jeu divers acteurs aux intérêts contradictoires, et au terme de laquelle l’ensemble du collectif de salariés concerné sera syndiqué ou à l’inverse aucun d’entre eux ne le sera. Les modalités de cette procédure sont donc essentielles pour appréhender les capacités du salariat américain à s’instituer. À cet égard les syndicats américainsRetour ligne automatique
sont porteurs d’un projet de réforme de la syndicalisation pour redonner une vigueur à un syndicalisme aujourd’hui marginalisé.

Télécharger la Note de l’IES n°5

Pour s’inscrire sur la mailing-list des Notes de l’IES envoyer un mail (quelconque) à notes-ies-subscribe@ies-salariat.org