Les médicaments génériques. Comment les pouvoirs publics créent un marché (1995-2010)

par Etienne Nouguez

Les notes de l’IES – n°13 – mai 2010

Bien que, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’État contrôle en France les prix et les taux de remboursement des médicaments, il n’est jamais parvenu à juguler la croissance des dépenses de santé liées à la prescription et à la consommation médicale. La politique des médicaments génériques initiée en 1995 constitue de ce fait une profonde révolution dans la régulation du marché français du médicament puisqu’elle entend faire reposer les économies réalisées par l’Assurance Maladie sur la concurrence par les prix.
Pourtant, Étienne Nouguez montre ici que loin de se traduire par une totale libéralisation du marché des médicaments, cette politique peut être  interprétée comme un retour en force de l’État qui tente d’utiliser les mécanismes marchands pour asseoir un contrôle plus fort sur les comportements des laboratoires, des patients, des médecins et des pharmaciens.

Télécharger la Note de l’IES n°13

Pour s’inscrire sur la mailing-list des Notes de l’IES envoyer un mail (quelconque) à notes-ies-subscribe@ies-salariat.org